Avec Lomepal, Die Antwoord et Groundation, le festival Solidays a dévoilé les premiers noms de sa programmation 2019.

Le festival parisien qui réunit chaque année plus de 200.000 personnes autour de la lutte contre le Sida vient de dévoiler les premiers noms de son programme 2019. Parmi eux on retrouve la tournée de Suprême NTM qui continue en festival cet été après leur grand retour de l'an dernier. Autre retour, celui d'Hocus Pocus. Le groupe qui a donné naissance à C2C ou Alltta repart pour une tournée anniversaire de 20 dates, Jazz à Vienne, Musicalarue, Les Ardentes ou les Francofolies ont déjà été annoncées. Toujours côté hip hop, Lomepal, Moha La Squale et les sud-africains de Die Antwoord sont aussi de la partie. La jeune belge Angèle qui s'apprête à vivre une année sur scène, avec plus de 40 dates déjà confirmées, sera aussi à Longchamp, tout comme Salut C'est Cool, The Blaze, Parcels, Groundation et John Butler Trio. Le festival se déroule cette année du 21 au 23 juin. Les premiers 25.000 pass 3 jours à 39€ seront mis ne vente le 7 février prochain.

Casse-noisette au goût chinois

Le Ballet national de Pékin est à La Seine musicale avec le classique de Tchaïkovski cuisiné au folklore local. Une transposition pittoresque. Les Chinois ne sont plus ce qu'ils étaient. Ils ne copient plus, ils adaptent. Pour preuve, ce Casse-noisette made in Pékin qui vient de débarquer à La Seine musicale. Hormis le bonhomme de neige dans un coin à la première scène et une giboulée de flocons toute théorique à la fin du premier acte, rien ne parle de Noël, qui d'ailleurs n'a guère de sens en Chine. Ce Casse-noisette d'anthologie a été transposé au Nouvel An chinois. La production date de 2010. Avant, la compagnie s'était dotée d'une production traditionnelle. «C'est une manière de parler de notre civilisation et de faire le pont avec la culture occidentale: raconter une histoire chinoise sur la musique de Tchaïkovski», indique Feng Ying, ancienne étoile devenue directrice du Ballet de Pékin. Grand déballage pour le folklore chinois: les cerfs-volants grattent le ciel comme sur la place Tiananmen, les toupies tournent à coups de fouet, les signes du zodiaque se lancent dans un ballet où le lièvre donne la patte au buffle, les ...

Cinéma: Alfonso Cuaron à nouveau distingué pour "Roma"

Le réalisateur mexicain Alfonso Cuaron a remporté samedi le prix décerné par le syndicat des réalisateurs américains, considéré comme un baromètre pour les Oscars, pour son film "Roma". Il l'a emporté sur Spike Lee ("BlacKkKlansman"), Adam Mckay ("Vice"), Peter Farrelly ("Green Book") et Bradley Cooper ("A Star is Born"). Tourné en espagnol et en noir et blanc, "Roma", un film presque autobiographique inspiré de l'enfance de Cuaron à Mexico, est nommé dans 10 catégories, dont celles de meilleur film et de meilleur réalisateur, pour les Oscars dans trois semaines. "Roma" a déjà été primé au festival de Venise, où il a reçu le Lion d'or. Il a aussi obtenu le trophée des Critics' Choice Awards et a été primé aux Golden Globes. Le réalisateur mexicain a reçu samedi le prix des mains de son compatriote Guillermo del Toro qui avait remporté le prix de la Directors Guild of America (DGA) l'an passé pour "La forme de l'eau". Il avait ensuite eu l'Oscar du meilleur film et du meilleur réalisateur. Alfonso Cuaron avait déjà remporté le prix de la DGA en 2014 pour "Gravity". En recevant son prix, il a remercié les acteurs de son film Yalitza Aparicio et Marina de Tariva. "Merci à Limbo (la domestique employée par sa famille quand il était jeune), à ma mère et à mon pays, le vrai architecte de 'Roma'", a-t-il déclaré. Alfonso Cuaron est le deuxième réalisateur à obtenir le prix du syndicat des réalisateurs pour un film en langue étrangère. Le réalisateur taïwanais Ang Lee avait été distingué en 2000 pour "Tigre et Dragon".

«PREC. 1 2 3 4 SUIV.»